FN : sans surprise, Marine Le Pen a été réélue à la tête du parti

Marine Le Pen vient d'être réélue à la tête du parti d’extrême droite et annonce un changement de la dénomination du mouvement. 80% des militants ont également voté pour les nouveaux statuts.
Par Ralph Bechani - NP
Publié le 11 mars 2018 à 12:36 Modifié le 14 mars 2018 à 9:03

Partager Facebook Twitter

 

Le Front National change de nom. Aujourd'hui, Marine Le Pen, qui vient d'être réélue à la tête du parti à l'unanimité, va dévoiler publiquement lors d'un Congrès à Lille (59) la nouvelle dénomination du mouvement.

Les militants se sont prononcés à seulement 52% en faveur d'un changement via un questionnaire qui avait été envoyé à l'automne aux 51 000 adhérents. Ce dimanche matin, 80% d'entre eux ont également voté pour les nouveaux statuts du parti, signant au passage la suppression du poste de président d'honneur de Jean-Marie Le Pen.

C'est dans ce contexte de reconquête des militants FN et de "refondation" - après la défaite à la dernière présidentielle et un débat d'entre deux-tours raté face à Emmanuel Macron - que Marine Le Pen veut rassembler et rénover le parti fondé par son père en 1972.

Après le départ de son vice-président, Florian Philippot qui a créé son propre mouvement, celui de sa nièce Marion-Maréchal Le Pen, et le passage à vide qui a suivi, la présidente du Front National est de plus en plus critiquée.

Selon une étude Ifop publiée dans le JDD de ce dimanche, 39% des Français souhaitent une candidature de Marine Le Pen en 2022, c'est 2 points de moins qu'en septembre 2017. En revanche, une grande majorité (91%) des sympathisants veulent voir la patronne du FN se présenter une troisième fois. 68% pour une première candidature de Marion Maréchal-Le Pen.

La main dans le sac

La droite s'invite aussi dans ce Congrès du Front National. Dans le même JDD de ce dimanche, Thierry Mariani, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy et ex-député LR, appelle aujourd'hui à "trouver un accord" avec le parti de Marine Le Pen.

Sur les réseaux sociaux une polémique est également en train de perturber la tenue de ce Congrès lillois du FN. Davy Rodriguez, numéro 2 du Front National de la Jeunesse et assistant parlementaire de Sébastien Chenu et Marine Le Pen, a tenu des propos violents en marge de l’événement.

Dans une vidéo tournée dans un bar lillois on entend l'intéressé traiter un agent de sécurité de "nègre de merde", "sale africain", "singe".

Rapidement, le député FN Gilbert Collard a demandé des explications tout en dénonçant les propos tenus par le numéro 2 du parti de la Jeunesse.

Dans un communiqué, le Parti Socialiste (PS) "condamne également ces propos "racistes" de Davy Rodriguez. Rachid Temal, le coordinateur du PS annonce qu'il soutien les démarches qui seront engagées par les victimes de ces injures.

DERNIÈRE MINUTE 

"Rassemblement national", voilà le nouveau nom du FN révélé hier par Marine Le Pen, lors du 16e congrès du parti à Lille. Un choix qui devra être entériné par un vote des militants dans les prochaines semaines via un scrutin par voie postale. 

Newest

Ralph Bechani

Journaliste


2018 © NP | Crédit photo : PQR/VOIX DU NORD/MAXPPP



Suivez-nous

  ico twit ico face Google LogoLinkedin



Podcasts

Podcasts


Le Fil Info


Photos

Maxppp


Newsletter


Web & Mobile

Bigstakes