Festival de Cannes : la Palme d'or a été décerné au Japonais Kore-Eda

C'est donc le cinéaste japonais Kore-Eda qui a décroché, samedi 19 mai 2018, la Palme d'Or de ce 71ème Festival international du film à Cannes, avec le long métrage "Une affaire de famille".
Par Ralph Bechani - NP
Publié le 20 mai 2018 à 9:35 Modifié le 20 mai 2018 à 10:14

Partager Facebook Twitter

 

Le cinéaste japonais Kore-Eda décroche la Palme d'Or du 71ème Festival de Cannes avec le long métrage "Une affaire de famille". Une première pour un film nippon depuis "L'Anguille de Shohei Imamura" en 1997. Le film "Une affaire de famille" raconte ainsi l'histoire d'une famille qui recueille une fillette maltraitée.

Une Palme d'or spéciale a également été décerné à Jean-Luc Godard pour son film "Le livre d'image".

De son côté, l'Américain Spike Lee a, lui, raflé le Grand Prix pour "BlacKkKlansman". Un film en forme de pamphlet dans lequel le réalisateur noir dénonce le racisme, ainsi que les partis d'extrême droite et le président américain Donald Trump.

Quant au prix du Jury, il revient au film "Capharnaüm" de la cinéaste libanaise Nadine Labaki. Le long métrage raconte l'histoire d'un petit garçon à Beyrouth issu d’une famille pauvre, qui fugue avant d'intenter un procès à ses parents pour mauvais traitements.

Le poing levé

Ce samedi, la cérémonie de clôture a notamment été marquée par le discours choc de l'actrice Asia Argento sur les violences faites aux femmes. Elle accuse le producteur américain Harvey Weinstein de l'avoir violé en 1997.

"Parmi vous, il y a des gens qui ont eu un comportement indigne envers les femmes", a-t-elle lancée. Et d'ajouter, "je veux faire une prédiction : Harvey Weinstein ne sera plus jamais le bienvenu à Cannes".

Cette édition 2018 était la première depuis le déclenchement de l'affaire "Weinstein" l'an passé. Un scandale planétaire qui n'aura que seul mérite celui d'avoir libéré la parole des femmes victimes de viols et de harcèlements sexuels.

Le palmarès du 71ème du Festival de Cannes

Palme d’or : Une affaire de famille de Hirokazu Kore-eda

Palme d'or spéciale : Le Livre d'image pour Jean-Luc Godard

Grand prix du jury : BlacKKKlansman de Spike Lee

Prix du jury : Capharnaüm de Nadine Labaki

Prix de la mise en scène : Pablo Pawlikowski pour Cold War

Prix du scénario : Alice Rohrwacher pour Lazzaro Felice et Nader Saievar et Jafar Panahi pour 3 Faces

Prix d'interprétation féminine : Samal Yeslyamova pour Ayka de Sergey Dvortsevoy

Prix d'interprétation masculine : Marcello Fonte pour Dogman de Matteo Garrone

Caméra d’Or : Girl de Lukas Dhont

Palme d’or du court métrage : All These Creatures de Charles Williams

Newest

Ralph Bechani

Journaliste


2018 © NP | Crédit photo : IAN LANGSDON / EPA / Newscom / MaxPPP



Suivez-nous

  ico twit ico face Linkedin YouTube



Podcasts

Podcasts


Le Fil Info


Photos

Maxppp


Newsletter


Web & Mobile

Bigstakes